DOSSIER : Fiscalité

Impôts et charges sur salaire

Imprimer cette page

En Australie, les impôts des particuliers sont prélevés directement à la source, c'est-à-dire sur le salaire des employés.

Ainsi, tout travailleur en Australie paie à l'État ses impôts et charges régulièrement et en temps réel avec un ajustement qui sera effectué à la fin de l'année fiscale.

Un mode de fonctionnement assez simplifié pour les contribuables, que nous résumons dans l'article ci-dessous.

 

Le régime fiscal australien

Impôts en Australie

  • L'année fiscale australienne débute le 1er juillet et se termine le 30 juin de l'année suivante.
  • Le bureau des impôts s'appelle l'Australian Taxation Office (ATO).
  • Les impôts sont prélevés à la source : chaque fois que vous touchez votre paie, c'est bien de votre salaire net qu'il s'agit.
  • L'impôt sur le revenu est progressif.
  • Il existe 2 barèmes d'imposition sur le revenu différents en fonction de votre statut fiscal : résident fiscal / non-résident fiscal.

  Plus bas dans cet article, nous vous expliquons comment connaitre votre statut fiscal.

 

Les prélèvements obligatoires

 

  • L'impôt sur le revenu - Income Tax

    Organisé par tranches salariales, votre taux d'imposition sera différent selon votre statut fiscal : résident fiscal ou non-résident fiscal.
    Les non-résidents fiscaux sont imposés plus fortement que les résidents fiscaux.

  • La cotisation Medicare - Medicare Levy

    Contribution au système de santé public, au taux de 2%.
    Tous les employeurs sont obligés de contribuer à Medicare pour le compte de ses employés et ce même si vous ne pouvez pas bénéficier de cette couverture médicale.

    Bon à savoir :
    vous êtes en droit de réclamer le remboursement de votre cotisation Medicare lors de votre déclaration de revenu, la Tax Return.
  • La cotisation retraite - Superannuation

    Le système des retraites est géré par des organismes privés, en charge de constituer votre fonds d'épargne afin de financer votre retraite future.
    Le prélèvement des cotisations, 9.5% de votre salaire, s'effectue directement sur votre fiche de paie, vous n'avez rien à faire de votre côté.
    C'est votre employeur qui est en charge d'envoyer votre épargne à l'organisme désigné.

A noter que lorsque de grands événements nationaux touchent particulièrement l'économie du pays, il peut être demandé une contribution nationale obligatoire.
Comme en 2010-2011, lorsque d'importantes inondations ont touché l'état du Queensland (Flood levy).

 

L'imposition sur le revenu en Australie

Votre taux d'imposition dépend de deux facteurs :

  • votre statut fiscal
  • votre tranche salariale annuelle

 

Quel est votre statut fiscal ?

Afin de déterminer votre statut, vous pouvez consulter la liste des situations courantes et faire le test officiel de résidence fiscale de l'ATO.

Bon à savoir :
Avoir un visa temporaire et donc être en situation de résidence temporaire vis-à-vis de l'immigration australienne, ne signifie pas pour autant que vous serez considéré comme non-résident fiscal vis-à-vis de l'ATO. Ce sont 2 choses différentes !

Parmi les critères de la résidence fiscale, il y a le fait notamment d'habiter 6 mois consécutifs au même endroit en Australie.

 

Les barèmes d'imposition

L’impôt sur le revenu en Australie est progressif, c’est-à-dire qu’il est organisé par tranche salariale.
Chaque tranche possède un montant fixe de prélèvement auquel s’ajoute un montant calculé en fonction du montant de votre salaire.

Il existe deux barèmes d'imposition différents : pour les résidents fiscaux, pour les non-résidents fiscaux.

 

  • Barème d'imposition des non-résidents fiscaux - 2016 / 2017

    A partir du 1er juillet 2016 Si vous travaillez temporairement en Australie sans être considéré comme résident fiscal, votre taux d’imposition sera plus élevé que le taux normal.
De 0 à 87 000 AU$ 32,50 cents/dollar perçu.
De 87 001 à 180 000 AU$ 28 275 AU$ + 37 cents/dollar perçu au-delà de 87 000 AU$.
Au-delà de 180 000 AU$  62 685 AU$ fixe + 45 cents/dollar perçu au-delà de 180 000 AU$.

 

  • Barème d'imposition des résidents fiscaux 2016 / 2017

    A partir du 1er juillet 2016 Si vous travaillez en Australie et que vous êtes résident, vous bénéficiez du tax-free threshold, c'est-à-dire que si vos revenus annuels ne dépassent pas 18 200 AU$ vous ne serez pas imposé.
De 0 à 18 200 AU$ Pas d'imposition.
De 18 201 à 37 000 AU$ 19 cents/dollar perçu au-delà de 18 200 AU$.
De 37 001 à 87 000 AU$  3 572 AU$ fixe + 32,50 cents/dollar perçu au-delà de 37 000 AU$.
De 87 001 à 180 000 AU$ 19 822 AU$ fixe + 37 cents/dollar perçu au-delà de 87 000 AU$.
Au-delà de 180 000 AU$ 54 232 AU$ fixe + 45 cents/dollar perçu au-delà de 180 000 AU$.

 

  • Pas de TFN ? Gare au taux d'imposition !

    Si vous n'avez pas de TFN ou ne l'avez pas fourni à votre employeur dans les 28 jours suivants votre embauche, attendez-vous à payer le taux d'imposition le plus élevé ! Vraiment dommage, demandez votre TFN sans plus attendre.
  • Voir aussi : TFN- Tax File Number