DOSSIER : À quoi s'attendre en Australie ?

Avoir un bon niveau d'anglais

Imprimer cette page

Si tu parles anglais, les portes du monde s'ouvriront à toi... C'est la langue internationale...», disaient nos professeurs et nos parents. Oh, qu'ils avaient raison !

L'Australie a beau être une terre de contrastes et d'immigration, rien ne peut vous dispenser de parler anglais. L'accent est certes un gros morceau mais il sera facile à digérer si vous arrivez avec de bonnes bases.
Dès que vous aurez posé un pied « downunder » c'est toute votre vie qui se retrouvera traduite !

Si vous ne maîtrisez pas l'anglais, vous apprendrez sur le tas, bien sûr, mais d'autres solutions existent pour ne pas galérer. Petit tour d'horizon.
Let's go !!!

Qu’est-ce qu’un bon niveau d’anglais ?

Niveau d'anglais pour le PVT Il ne s'agit pas ici d'être bilingue. Rares sont ceux qui peuvent y prétendre.

Un bon niveau d'anglais, c'est une aisance à l'oral et à l'écrit, que ce soit dans la compréhension ou dans l'expression.

Demander son chemin, parler de sa ville, raconter son passé professionnel, débattre d'un sujet d'actualité, draguer, organiser un voyage, acheter en toute connaissance de cause... Comprendre une anecdote (pas forcément chaque mot mais son sens général) ou des instructions de travail, un prix, une indication routière...

Tout cela sans forcer (quitte à tourner autour des mots), en étant efficace et en interagissant avec son interlocuteur (prof, professionnel ou ami).
C'est cela, avoir un bon niveau d'anglais !

 

Pourquoi votre niveau d’anglais fait la différence en Australie ?

Beaucoup de voyageurs arrivent en Australie avec un semblant d'anglais ou un niveau à peine scolaire. C'est déjà mieux que rien, mais ça ne permet pas de se sentir à l'aise.
Ceux-ci s'en sortiront mais cela leur demandera beaucoup d'efforts et parfois de sacrifices.

 

Domaine professionnel

→ Pour votre recherche d'emploi

Dans les zones géographiques à forte concurrence de backpackers (Melbourne, Sydney...), votre aisance en langues vous fera gagner du temps et des places dans les listes d'attente des recruteurs. En effet, vos concurrents sont Allemands, Anglais ou Scandinaves (sans compter les étudiants australiens)... leur niveau d'anglais scolaire est bien plus élevé que celui des Français !

→ Dans le choix du job

Si vous parlez mal l’anglais vous sauterez certainement sur un emploi de ménage qui ne requiert aucune compétence linguistique particulière, alors que vous êtes vendeur, comptable ou paysagiste en France… Pire, vous accepterez peut-être un job au milieu de nulle part car c’est le seul qui minimise l’importance de votre anglais…
Finalement, vous êtes doublement pénalisé : au niveau du salaire et des conditions de travail ! Et, dans l’histoire, votre CV n’en sortira pas forcément enrichi…

→ Au quotidien

Prospecter pour un emploi, négocier son salaire, comprendre son planning et demander des jours de repos ou des heures supplémentaires, contester sa fiche de paye, se sociabiliser avec ses collègues... Sont autant d'activités qui nécessitent un niveau de langue correct et dont il serait dommage de se priver !

De retour en France ou en route vers une autre destination, votre anglais amélioré trouvera, là encore, des amateurs chez les employeurs.

 

Domaine personnel

Quelques exemples de l'utilité de l'anglais dans votre nouvelle vie australienne :

  • Pour demander et obtenir votre TFN.
  • Pour acheter un véhicule et transférer son immatriculation.
  • Pour comprendre ce que vous achetez dans les boutiques, au supermarché...
  • Pour vous loger convenablement.
  • Pour retrouver un ami non francophone et aller boire un verre.
  • Pour raconter votre voyage à vos nouveaux amis anglophones.
  • Pour ne pas vous faire arnaquer en général.

 

Améliorer votre anglais

Avant de partir

→ Prendre des cours d'anglais dans un centre de langues

Une formation reconnue qui vous fera faire de réels progrès malgré un investissement financier qui peut paraître important. Le suivi et le sérieux d'enseignants diplômés vous garantissent, si la motivation est là, de solides acquis.

→ Les cours d'anglais en ligne

Moins onéreux et plus flexibles au niveau des horaires, ils peuvent être une bonne solution mais demandent une certaine discipline personnelle pour assurer la régularité et l'efficacité de l'apprentissage.

→ Chat en anglais

Les forums d'actualité, les chats de rencontres (pas forcément amoureuses !) peuvent vous permettre de converser en anglais. C'est un bon entraînement pour consolider ce qui a été appris en cours.

 

 

Pendant votre séjour

→ Prendre des cours d'anglais dans une école de langues ou à l'université

1 à 3 mois de cours intensifs (minimum 12-15h par semaine) vous feront faire des progrès étonnants. Couplés avec une immersion, vous êtes en bonne voie pour maîtriser la langue !

On aime picto-on-aime
Le pack d’arrivée I Speak English : 2 semaines de cours intensifs d’anglais.
A raison de 25 heures de cours d’anglais par semaine, observez vos progrès fulgurants ! A l’issue de votre formation, vous aurez gagné aisance, confiance et la liberté de communiquer en anglais pour pouvoir entreprendre vos projets sur place.

:: Plus d'infos sur les pages Packs d’arrivée en Australie

 

→ Être en totale immersion

Séjourner dans un pays étranger n'implique pas pour autant une intégration systématique dans la culture et le mode de vie local, si vous n'en faites pas volontairement la démarche.
Se regrouper vers une communauté francophone est naturel et réconfortant mais si cela constitue votre seul réseau de connaissances, vous risquez fort de passer à côté de votre expérience australienne et de ne pas progresser en anglais.

Essayez au maximum de vous constituer un réseau relationnel qui vous permettra de pratiquer l'anglais tous les jours car la progression dans une langue est avant tout fondée sur un exercice quotidien et régulier.

On aime picto-on-aime
Vivre chez l'habitant
Postulez pour des emplois de fille/garçon au pair ou faites-vous héberger dans une famille d’accueil, cela vous plongera dans les bénéfices de l’anglais du quotidien.

:: Plus d'infos sur les pages Travailler au pair en Australie !

→ Faire des rencontres

Parlez, parlez, parlez ! Avec un commerçant, les autres voyageurs, un inconnu qui passe... Vos progrès seront rapides.

→ Conversation « organisées »

Allez voir dans les centres communautaires, bibliothèques, associations... Gratuitement ou moyennant une toute petite participation, on trouve des échanges dans toutes les langues étrangères. Par exemple, une fois votre « correspondant » trouvé allez boire un café « en anglais » puis visitez une exposition « en français » !

Pensez aussi à organiser vous-même vos rencontres en postant une annonce sur le très populaire site d'annonces Gumtree.com.au

→ Lecture

La lecture constitue certainement le moyen le plus efficace pour faire des progrès remarquables en anglais, à condition de lire régulièrement (tous les jours).
Lire le journal, des livres en anglais (même pour enfants, au début), les news sur internet permettent notamment de développer votre vocabulaire et d'améliorer vos structures grammaticales.
Pour commencer, choisissez des livres dont la thématique vous intéresse particulièrement ou avec une intrigue qui vous encouragera à ne pas lâcher votre bouquin avant la fin. De ce point de vue, les romans policiers ou les polars constituent une bonne initiation à la lecture en anglais.

→ Cinéma, TV et radio

Les media sont des outils à portée de main et extrêmement utiles pour faire travailler votre anglais.

Evitez les films américains : le vocabulaire ne reflète pas toujours celui employé en Australie, les acteurs parlent souvent vite (voir avalent quelques mots)... Bref, l'exercice ne sera pas des plus simples ! Préférez les films australiens ou anglais (vocabulaire plus adéquat et meilleure prononciation des dialogues).

Vous constaterez assez rapidement que regarder la télévision australienne c'est surtout regarder énormément de pages publicitaires !
Certaines chaines de TV locales proposent des replays sur leur site internet, un moyen bien plus agréable de regarder les programmes.

Quant aux radios il en existe en tous genres, mais optez pour les radios d'information pour privilégier l'apprentissage de l'anglais (ABC ou SBS par exemple).