DOSSIER : Préparatifs

Bourses d'études

Imprimer cette page

 

L'Australie, adorée des étudiants internationaux, reste peu accessible en terme de coût de la scolarité. En effet, recevoir une éducation supérieure ici, à l'autre bout du monde, c'est un luxe ! Mais il existe des alternatives pour réaliser ce rêve sans avoir recours à un prêt étudiant : des bourses d'excellence et des aides à la mobilité. A qui s'adressent-elles ? Comment les obtenir ? Mais surtout, où se renseigner ?

Nous vous donnons quelques idées pour orienter vos recherches...

 

Les bourses attribuées en Australie

Les bourse d'études en Australie Vous pouvez tenter votre chance auprès du pays d'accueil : l'Australie. Cela se fait de plusieurs façons...

 

Par les universités

Les bourses des universités australiennes couvrent vos frais de scolarité en partie ou intégralement, pendant la durée de vos études.

A noter qu'elles concernent le plus souvent (mais pas toutes) les futurs étudiants en Master ou en Doctorat orientés vers la recherche.

Bien sûr, l'Australie est un pays attractif et vous ferez face à de nombreux candidats, pour peu de places. Mieux vaut donc faire preuve d'un excellent parcours académique !

Pour en savoir plus, rendez vous sur le site de l'établissement choisi, direction : les bourses ouvertes aux étudiants étrangers.
C'est ici que vous prendrez connaissance des critères d'éligibilité, des obligations (par exemple, maintenir un niveau plus que satisfaisant une fois inscrit) et des modalités d'inscription.

 

Par le gouvernement

Dans les catégories des Australia Awards, bourses financées par le gouvernement australien, les ressortissants français peuvent postuler aux Endeavour Scholarships and Fellowships.

Vous avez donc quatre options, pour :

  1. Un Master's Degree ou un PhD à l'université.
  2. Un Diploma, un Advanced Diploma ou un Associate Degree dans un TAFE.
  3. Un programme court destiné à la recherche.
  4. Un programme de développement professionnel.

Le site du gouvernement australien les présente en détails...

Avec une de ces bourses, oubliez les frais de voyage, les dépenses de la vie quotidienne, le coût de la scolarité et de l'assurance santé...

 

Les habitants des collectivités d'outre-mer françaises (Nouvelle-Calédonie, Polynésie Française et Wallis-et-Futuna) peuvent se renseigner sur les Australian Awards Scholarships et Fellowships. Là aussi, vous n'aurez pas grand chose à débourser ! En plus, si besoin, on vous offre les cours d'anglais ! Une des conditions est de revenir dans votre pays après vos études et d'y rester deux ans.

 

Si vous comptez étudier un Master de recherche ou un Doctorat en Australie, jetez aussi un œil à la International Postgraduate Research Scholarship (IPRS). Cette bourse, financée par le gouvernement mais administrée par les universités participantes, assure vos frais de scolarité et d'assurance maladie. Elle peut être cumulée à l'Australian Postgraduate Awards (APA), une aide aux dépenses de tous les jours.
Pour faire les démarches, renseignez-vous auprès de votre université ou de votre institut professionnel.

 

Les futurs étudiants en Licence de Business peuvent aussi décrocher l'unique place de l'International Student Scholarship (AISS), une bourse de l'Australian Council for Educational Research (ACER). Celle-ci couvre vos frais de scolarité.

C'est un peu comme un concours... il faut remporter la première place du test de sélection.

  • Pour plus d'information ou pour tenter votre chance dès que possible : Le site de l'ACER

Vous devez postuler à l'un des établissements listés sur le site de l'ACER, pour candidater et avoir reçu une offre au moment de la remise.

 

Les bourses remises en France

En tant qu'étudiant, vous pouvez aussi essayer d'obtenir une bourse en France...

 

Par l'Etat

Les bourses pour aller étudier à l'étranger sont délivrées par votre département ou par votre région. Les programmes proposés diffèrent selon votre lieu de résidence et sont susceptibles de varier d'une année à l'autre.
Pour en savoir plus : rendez-vous sur le site du Conseil Général dont vous dépendez.

Globalement, c'est une aide à la mobilité internationale que l'on acquiert dans le cadre d'un programme d'échange. Pour cela, bien sûr, vous devez impérativement être inscrit dans un établissement d'études en France. Ce soutien financier, accordé en fonction de vos ressources, mais qui est parfois limité en termes d'offres, tourne autour de 400 euros par mois. Il s'ajoute à la bourse sur critères sociaux. Le retrait du dossier se fait au service des bourses ou des relations internationales de votre université ou de votre école.