DOSSIER : Logements étudiants

Chambre / Appartement à partager

Les colocations, cachées derrière les murs des appartements et des maisons australiennes, représentent un logement assez économique pour les étudiants. Mais, comment cela fonctionne t-il ? Quels sont les avantages et les inconvénients d'une habitation partagée ? Quel budget est à prévoir ? Voici un récapitulatif de ce que vous devez savoir avant de vous lancer dans cette aventure.

 

Le principe de la colocation

Hébergement en colocation Australie Si vous ne souhaitez pas vivre sur le campus d'une université, la colocation est une option très répandue dans les villes étudiantes australiennes, à Melbourne, Sydney, Brisbane, Perth ou encore Adelaïde.

Elle est localement appelée « houseshare », « flatshare » ou « roomshare », si c'est une maison, un appartement ou une chambre que l'on souhaite partager.

Le principe est plutôt simple. Inutile de rassembler vos camarades pour louer une demeure, vous pouvez chercher directement une annonce publiée pour une seule chambre (ou même une moitié, si cela ne vous dérange pas...).

Une fois sur place, sachez qu'il est facile de dénicher son « chez soi » en une ou deux semaines et d'emménager très rapidement.

 

Comment trouver ?

Si vous cherchez une colocation en Australie, rendez vous directement sur des sites spécialisés. S'inscrire ne coûte généralement rien.

+ Gumtree
+ Share accomodation
+ Flatmates

En marchant dans la rue, jetez aussi un œil aux lampadaires et aux feux de signalisation, que les étudiants décorent parfois d'une annonce.

A l'université, vous pouvez vous renseigner auprès des services aux étudiants, scruter les tableaux d'affichages dans les couloirs, mais aussi vous connecter à un « online marketplace ». C'est sur cet espace intranet que les étudiants accèdent à de nombreuses offres.

Enfin, ne négligez pas le bouche-à-oreille. Un étudiant qui termine sa licence, un autre qui quitte l'université en milieu de semestre..., soyez le premier sur le coup !

 

Informations pratiques

  • La visite d'un logement à partager est incontournable. Espérez un coup de cœur pour la maison, mais aussi pour ses habitants.
  • Pour choisir le quartier idéal, prenez en compte l'environnement, le temps de trajet jusqu'à la fac ainsi que la proximité avec les transports en commun et les commerces.
  • En Australie, on paye le loyer à la semaine. C'est ce prix qui est indiqué sur les annonces.
  • De nombreux sites parlent de la facilité de trouver un logement à court terme en Australie. Néanmoins, cela s'applique plus aux backpackers qu'aux étudiants, à qui on demande fréquemment un engagement de 6 à 12 mois.
  • Le plus souvent, on ne vous demandera pas de garants.
  • Le propriétaire doit vous faire signer un bail (lease).
  • Vous devrez avancer une caution (bond) équivalent à deux ou quatre semaines de loyer.
  • Le plus simple et le plus sûr est de payer son loyer par virement, soit par "direct debit".
  • Les charges (électricité, gaz, eau, internet) ne sont pas toujours incluses dans le loyer. Si elles le sont, c'est plus simple et moins aléatoire !
  • Il n'y a pas de frais d'agence pour les locataires.

 

Le budget à prévoir

Pour les étudiants internationaux, une colocation est un moyen de se loger plutôt bon marché

picto-bourseColocation : AU$ 100-300 /sem.

 

Les prix varient énormément selon les villes et les quartiers. A noter, les prix sont globalement plus élevés en centre-ville que dans les quartiers résidentiels.

 

Pour un logement tout à fait convenable, vous pouvez prévoir autour de 180 dollars australiens par semaine, ce qui vous revient à environ 500 euros par mois.
Si en plus vous partagez votre chambre alors cela peut vous permettre de réduire ce coût, parfois de moitié !

Aussi, n'hésitez pas à vous renseigner auprès de votre université pour connaître la fourchette de prix que pratique une ville. Par exemple, les colocations à Sydney sont plus onéreuses qu'ailleurs...

 

Les points faibles Les points forts
  • Votre colocataire prend toute la place du frigo ? Monopolise la cuisine ou la salle de bain ? Dans le pire des cas, met la musique à fond ou ne fait pas le ménage ?
    Le principal désagrément dans une maison ou un appartement partagé, c'est quand ses habitants ne s'entendent pas.
  • En résidant à 16 000 kilomètres de l'Australie, ce type de logement est bien plus difficile à organiser. Une visite des lieux s'impose, on ne vous fera pas forcément confiance si vous n'êtes pas sur place et il convient d'éviter les arnaques du net. Ne mettez tout de même pas cette option de côté, vous pouvez envisager de trouver une colocation après un court séjour en auberge de jeunesse ou en famille d'accueil.
  • Si vous souhaitez vivre cette expérience étudiante dans son intégralité, être au courant des évènements sur le campus à toute heure de la journée, la colocation n’est pas toujours la bonne solution.
  • L'avantage d'un logement partagé, c'est de vivre indépendamment, tout en étant entouré.
    C'est bien sûr l'idéal quand on habite à l'autre bout du monde. Vous pouvez compter sur vos « roommates », mais garder une certaine liberté.
    L'intérêt, par rapport à une famille d'accueil, c'est aussi de pouvoir gérer son budget comme on l'entend.
  • La colocation est une belle opportunité pour faire des rencontres et se lier d'amitié avec des personnes en dehors de votre classe. Celles-ci peuvent étudier dans une autre université ou même travailler, ce qui vous ouvre d'autres horizons.
  • Une maison, c'est bien plus agréable qu'un studio de 10m², surtout quand elle dispose d'un jardin ou d'une piscine, ce qui n'est pas rare en Australie ! Et ce cadre de vie a un prix raisonnable...


Guide-Australie.com, expert en vie australienne !

Facebook Guide Australie   Twitter Guide Australie  Google+ Guide Australie  Guide-Australie.com, le blog !

Guide-Australie.com est le site de référence sur l’Australie pour tous les Français et Francophones.
Conseils aux personnes qui effectuent un voyage en Australie, aux futurs expatriés qui partent vivre en Australie, aux étudiants qui souhaitent poursuivre leur cursus en Australie et aux jeunes voyageurs en PVT / WHV qui viennent passer une année combinant vacances et travail en Australie.

 

www.pvtcanada.com      www.working-holiday-visas.com         www.guide-sydney.com           www.guide-melbourne.com