DOSSIER : Animaux australiens

Dingo

Imprimer cette page

Le dingo, une vie de chien !

 

En bref...

  • Difficilement classable, le Dingo serait à mi-chemin entre le chien et le loup.
  • Le Dingo est un animal peureux, qui ne s'approche normalement pas des humains.
  • Il est interdit de donner à manger aux dingos. Dans ce cas le dingo pourrait attaquer l'homme.
  • Le dingo a très mauvaise réputation en Australie. Les chiens sauvages font pourtant beaucoup plus de dégâts.

Le dingo en Australie D'où vient-il ?

Le Dingo ne cesse de créer autour de lui questionnements et contradictions !

Ni vraiment chien, ni vraiment loup, personne ne s'entend vraiment sur ce que le Dingo est réellement.

Certains s'accordent néanmoins à dire que les Dingos sont des descendants de loups gris, qui auraient été d'abord domestiqués, puis seraient retournés à la vie sauvage.
Ils auraient été introduits il y a 3 500 ou 5 000 ans en Australie, par des navigateurs austronésiens. Mais là aussi le doute subsiste sur leur date et moyen d'arrivée.

Le Dingo a tout l'air d'un chien : sa carrure, son museau, et son pelage. On dit même souvent de lui que c'est un "chien sauvage".

Mais sachez qu'il n'aboie pas et qu'il éternue pour se défendre !

 

La mauvaise réputation

Et cette étiquette de "chien sauvage", apparemment enrhumé, lui concède une mauvaise réputation.

Car le nom de Dingo est devenu générique pour désigner n'importe quel "chien sauvage". Chose qui n'aide pas vraiment le Dingo à se différencier des chiens errants vivant en Australie, ennemis jurés des espèces endémiques d'une part et des éleveurs de moutons d'autre part.
Des arbres du Bush avec des chiens pendus à leurs branches, en sont malheureusement la preuve vivante.

Car contrairement aux chiens sauvages, le Dingo est quant à lui généralement peureux et ne s'approche que très peu des habitations. Mais il est tout de même tenu responsable de la disparition des diables de Tasmanie, et d'autres sordides histoires de chien "mangeur d'enfant" lui seraient aussi attribuées.

Des histoires à faire froid dans le dos, qui courent dans tout le pays, et qui ont sans doute dû pousser le gouvernement Australien, à construire la plus grande clôture du Monde au début du siècle dernier. Cette clôture dite "Dingo Fence" ou "Dog Fence", rejoint le Queensland à l'Australie Méridionale. Et ce ne sont pas moins de 5 320 kilomètres de barbelés, chaque jour inspectés, pour protéger les troupeaux de moutons de ces chiens sauvages.

Aujourd'hui, certaines associations se battent pour sauver les Dingos de leur voie d'extinction, mais la guerre aux Dingos n'est pas finie.

Récemment, sur Fraser Island, les derniers "vrais" Dingos d'Australie, seraient là aussi conspués puisque le tourisme australien, certainement soucieux de son image, souhaiterait là encore construire une barrière sur toute l'île pour protéger les touristes de ces "méchants Dingos".
Mais selon les associatifs, les Dingos ne seraient les auteurs de ces attaques, que par volonté de se défendre lorsque certains touristes, non respectueux des règles en vigueur, ont voulu leur donner à manger. Un bon conseil, ne vous aventurez pas à le faire si vous en croisez un !

C'est en définitive une vraie vie de chien que le Dingo ne cesse d'endurer depuis des années. Et de notre côté, de légendes en histoires vraies, on ne sait vraiment plus trop quoi penser !