Imprimer cette page

Les impôts

Les impôts en Australie, comment ça marche ?

Impôts = sujets peu passionnant ? Rassurez-vous, grâce au prélèvement à la source, la gestion de vos revenus est véritablement simplifiée. Mais vous n’échapperez pas à la déclaration de revenus.

On vous explique tout dans les grandes lignes et en détails selon votre degré d’intérêt pour le sujet ;)

En bref

En Australie, les impôts sont prélevés à la source, c'est-à-dire directement sur votre salaire.
Pour parler plus simplement, à chaque fois que vous recevez une paie, les impôts sont déjà soustraits automatiquement et vous n'avez rien à faire, c'est votre employeur qui s'en occupe.

A la fin de chaque année fiscale, les employés déclarent les revenus bruts perçus ainsi que les impôts qu'ils ont déjà payés auprès de l'Australian Taxation Office (ATO).

Cette déclaration d'impôts s'appelle la Tax Return.

 

A savoir :

  • Payer des impôts est normal et obligatoire : même pour les travailleurs en PVT/WHV.
  • Des impôts au 1er dollar gagné : le barème applicable aux travailleurs PVT est de 15% jusqu’à 37 000 AU$, puis il se décompose par tranche supérieure.
  • La Tax Return :  est la déclaration des revenus à remplir à la fin de chaque année fiscale.
  • La superannuation : est la cotisation retraite à laquelle chaque travailleur participe. A la fin de votre visa quand vous quitterez le territoire australien, celle-ci vous pourra vous être rétribuée moins 65% de taux d’imposition.
  • Pour se faire aider : si les papiers ce n’est vraiment pas votre truc, vous pouvez passer par un organisme (service payant) qui vous aidera à faire votre déclaration d’impôts.

 

Comment sont calculés les impôts ?

 

Le barème d'imposition pour les travailleurs en WHV

Le taux d'imposition des voyageurs en WHV a changé depuis le 1er juillet 2017.

Tous les voyageurs WHV ayant travaillé en Australie seront taxés de la manière suivante :

De 0 à 37 000 AU$* 15%
  • De 0 à 37 000 AU$ : 15 %

**Au-delà de 37 000 AU$, c'est le taux ordinaire des travailleurs qui s'applique.

 

Attention aux hausses de taxes !

Pour que le taux de 15 % soit appliqué, il faut que votre employeur soir enregistré auprès de l'ATO comme habilité à embaucher des travailleurs détenteurs du WHV.
Si ce n'est pas le cas, alors vous serez taxé à plus du double : 32,5% !

Et si vous ne donnez pas ou vous n'avez pas de TFN,... alors vous serez taxé à 45 % !

 

La Medicare Levy

La Medicare levy est la taxe sur le régime de sécurité sociale australien.
Les travailleurs sous le visa WHV ne sont pas soumis au paiement de la Medicare Levy (2%) car leur statut ne leur permet pas de bénéficier du système de santé Medicare.

 

La Superannuation

Selon les employeurs, vous devrez peut-être cotiser à un ou plusieurs fonds de retraite. On appelle cela la Superannuation.
Sachez que lorsque vous quitterez l'Australie, vous être en droit de récupérer une partie de cette cotisation, tout de même taxée à 65%.
Ce n'est pas l'ATO qui vous remboursera mais le fonds de pension auquel vous avez cotisé. Renseignez-vous directement auprès de cet organisme privé.

 

Tax return : la déclaration de revenus

L’année fiscale : elle débute le 1er juillet de chaque année et se termine le 30 juin de l’année suivante.

La déclaration d’impôts doit être remplie et renvoyée après la fin de l’année fiscale, c’est-à-dire entre le 1er juillet et jusqu’à la date limite du 31 octobre.

Au delà de cette période, des pénalités peuvent vous être comptées à moins que vous ne passiez par un agent (les agents de taxes disposent d'une période beaucoup plus étendue pour rendre la déclaration de revenus en votre nom, selon les cas, jusque fin mars ou mi-mai de l'année suivante).

En tant que voyageur WHV, vous pouvez faire une déclaration d'impôt anticipée, dès que vous quittez l'Australie.

 

Un exemple :

1- Vous avez commencé à travailler en Australie à partir d'octobre 2017.
2- Pour la Tax Return 2017-2018, Vous devrez donc déclarer l'ensemble des revenus perçus depuis octobre 2017 jusqu'au 30 juin 2018.
3- Cette déclaration peut se faire à partir du 1er juillet et jusqu'au 31 octobre 2018, OU BIEN de manière anticipée si vous quittez l'Australie avant le 1er juillet 2018.

 

Se procurer le formulaire

Des formulaires papiers sont disponibles dans les kiosques à journaux, à la Poste ou dans un bureau de l'ATO. Beaucoup de paperasses, l'angoisse de faire une rature, de se tromper de case, on vous déconseille...
Le plus simple et de loin le plus facile reste de faire sa déclaration en ligne sur le site de l'ATO (Lire le paragraphe ci-dessous : Remplir sa Tax Return).

Attention, pour des raisons de confidentialité il vaut mieux éviter de faire sa déclaration depuis un poste public dans un cybercafé. Par ailleurs, vous devrez télécharger un logiciel ce qui n'est pas forcément toujours possible dans ce genre d'endroit.

 

Et si je ne suis plus en Australie au moment de faire ma déclaration ?

Pas de problème, vous pouvez faire votre déclaration en ligne depuis l'étranger, à partir du 1er juillet.
Ou bien optez pour une déclaration anticipée avant de rentrer au pays, renseignez-vous auprès de l'Australian Taxation Office ou d'un organisme de taxes.

 

Remplir sa tax return

 

1- Réunissez les documents utiles :

  • Votre Tax File Number (TFN),
  • Vos Payments Summaries, c'est-à-dire les récapitulatifs de toutes vos paies. Normalement, après la fin de l'année fiscale soit à partir du 1er juillet, chaque employeur est tenu de vous envoyer un Payment Summary qui indique :
    • - Combien vous avez touché en total brut (Gross Payment ou YTD Gross).
    • - Combien de taxes vous avez payées (Total Tax Withheld ou YTD Tax).
    • - Le numéro ABN de l'employeur.

    Ces trois informations sont essentielles pour bien remplir votre Tax Return.

De plus, si vous avez eu des dépenses professionnelles (vêtements, chaussures de sécurité, outils, etc.), conservez bien les justificatifs de paiements (factures, tickets de caisse...) pour pouvoir déduire ces achats de vos impôts.

 

Pensez à donner une adresse valide à vos employeurs !

Pour recevoir vos Payments Summaries, encore faut-il que vos anciens employeurs aient votre adresse et qu'elle soit encore valide !
Essayez d'anticiper cette question et de communiquer à vos employeurs une seule et même adresse ; une adresse à laquelle vous aurez encore accès au moment de faire votre déclaration.

Si vous êtes passé par un organisme d'accueil à votre arrivée, celui-ci offre très certainement un service de poste restante (mise à votre disposition de son adresse, pour que vous puissiez recevoir votre courrier en toute sécurité.)

La Poste restante est un service inclus dans nos offres packs d'arrivée.

 

Et s'il vous manque des Payments Summaries ?

Pas de panique, les infos dont vous avez besoin doivent certainement se trouver sur la dernière fiche de paie de chaque employeur.

 

 

2- Rendez-vous sur le site de l’ATO

Connectez-vous : site de l'ATO.
La déclaration de revenus se fait avec un logiciel appelé « MyTax (+ année concernée) » que vous devez télécharger puis installer.
Vous devrez répondre à une série de questions et remplir toutes les cases qui vous concernent. Ne paniquez pas, vous aller être guidé tout au long de la procédure.

 

Quelques points importants :

  • Vous devez déclarer les intérêts bancaires accumulés sur l'année, si vous avez un compte bancaire rémunéré en Australie (votre banque devrait vous envoyer un papier récapitulatif à ce sujet).
  • Tant que vous n'avez pas soumis votre déclaration, rien n'est envoyé à l'ATO. Vous pouvez sauvegarder votre déclaration et y revenir plus tard.

Avant de terminer, vous aurez droit à une estimation du reste des taxes à payer ou (bonheur !) de la somme qui vous est due.
Enfin, validez pour envoyer votre déclaration par internet... et voilà « done ! ».