DOSSIER : Visas étudiant

Les obligations

Imprimer cette page

Vous connaissez maintenant tous les visas étudiants, mais en comprenez-vous bien les obligations ?
Les autorités australiennes, en acceptant votre demande, attendent de vous certains engagements...

Quelles sont donc vos responsabilités à l'université ? Et dans la vie de tous les jours ? Nous vous expliquons ici tout ce qu'il faut garder à l'esprit une fois dans l'hémisphère sud.

 

 

Dans votre établissement d'études

Les obligations du visa étudiant

Dès que vous posez un pied sur le sol australien, vous vous engagez à rester inscrit dans un programme d'études pendant toute la durée du séjour.

Celui-ci doit apparaître sur la liste CRICOS, qui regroupe les institutions accréditées pour les étudiants étrangers.

De plus, inutile de dire que vous devez assister aux cours, ne pas faire de plagiat et accomplir des progrès satisfaisants le long du chemin... Bref, être un bon élève !

  • Liste CRICOS des institutions accréditées pour les étudiants étrangers

Si le cursus ou l'établissement choisi ne vous convient plus, vous pouvez très bien en changer. Pour cela, nous vous conseillons de vous renseigner directement auprès de votre université ou de votre TAFE.

Et bonne nouvelle, depuis le 1er juillet 2016, il n’y a qu’un type de visa pour tous les cursus ! Ce qui vous facilitera sans doute les choses si vous préférez opter pour un Bachelor's Degree au lieu d’un Certificate par exemple. MAIS ATTENTION, une nouvelle condition a été instaurée. Vous pourrez changer de cursus uniquement pour un diplôme avec un AQF (Australian Qualifications Framework) équivalent ou plus élevé. Par exemple, si vous suivez un Advanced Diploma en institut TAFE, vous ne pourrez pas changer pour un Certificate IV. Par contre, il vous sera tout à fait possible d’intégrer un Bachelor’s Degree à l’université.

 

ConseilPicto-conseil
:: Prendre un conseil professionnel
Si vous êtes dans une situation particulière et souhaitez recueillir des conseils avisés et professionnels, demandez une consultation skype avec un agent de l'immigration australienne.

 

Dans la vie quotidienne

 

Les formalités

#1 Vos coordonnées

A votre arrivée, vous avez exactement 7 jours pour communiquer votre adresse de résidence australienne à votre établissement.
C'est très simple : connectez-vous à son intranet et mettez vos données personnelles à jour. Si à un moment vous déménagez, par exemple d'une famille d'accueil à une colocation, vous êtes aussi tenus de les en informer en moins d'une semaine.

 

#2 Avoir les ressources financières suffisantes

En Australie, afin de respecter les critères d'éligibilité de votre visa, vous devez maintenir les ressources financières suffisantes pour :

  • Votre vol de retour
  • Vos frais de scolarité
  • Vos dépenses quotidiennes

Vous avez aussi pour obligation de garder une assurance santé jusqu'à votre dernier jour dans le pays.

Si les mots "No further stay" ou "Further stay restricted" sont griffonnés sur votre visa, cela signifie que vous ne pourrez normalement pas prolonger votre séjour en Australie.

 

Les valeurs australiennes

Dernier point, mais pas le moindre... En signant une demande de visa étudiant, vous promettez de respecter les règles et les valeurs de l'Australie.

→ C'est-à-dire obéir aux lois, adopter le mode de vie local et la langue nationale, et comprendre les principes du pays (le système de démocratie parlementaire, la liberté de religion et d'expression, l'égalité des chances, etc.)
Un petit résumé des valeurs australiennes figure dans le formulaire de demande de visa.

Pour aller plus loin, vous êtes aussi invités à télécharger la version électronique du fascicule Life in Australia. Ces 42 pages résument tout ce que vous devez savoir sur le pays. De l'histoire de la nation, à la société contemporaine, jusqu'aux petites habitudes des Australiens, c'est une lecture très enrichissante !

 

Sachez également que l'Australie accueille à bras ouverts les étrangers et leur culture.

On ne vous demande pas de gommer votre personnalité, vos habitudes culturelles, vos croyances.
Un exemple révélateur est Harmony Day. Chaque année, en ce jour spécial, sont mises à l'honneur les différentes cultures brassées dans le pays. Par exemple sur le lieu de travail, chacun est invité à apporter un plat de son pays pour le partager avec ses collègues. Ce jour est même célébré au sein des crèches, des écoles pour sensibiliser les enfants à ces valeurs d'ouverture d'esprit dès leur plus tendre enfance.

En un mot, en Australie la diversité est encouragée et doit s'exprimer dans le respect des valeurs du pays.

 

Et si...

 

Vous avez moins de 18 ans

Jusqu'à ce que vous ayez atteint la majorité, vous devez maintenir les arrangements sociaux définis lors de votre demande de visa.

Dans le cas où ces dispositions changent durant votre séjour, vous êtes obligés d'en informer directement le Département de l'Immigration en Australie. En plus, il faudra leur fournir un accord écrit de :

  • Vos parents ou tuteurs légaux, si vous êtes venus avec une personne de votre famille ayant plus de 21 ans.
  • Votre établissement d'enseignement, si c'est avec lui que vous avez tout convenu.

A noter :
Si votre séjour a été organisé par votre université ou votre TAFE, celui-ci a dû vous donner une Confirmation of Appropriate Accommodation/Welfare Arrangements (CAAW). Cette lettre, que vous avez soumise avec votre demande de visa, indique la date de début de ces arrangements. Dans ce cas, vous ne pouvez pas arriver avant en Australie.

 

Vous êtes accompagnés de personnes à charge

Tout étudiant est responsable des membres de sa famille. S'ils sont en Australie, ceux-ci doivent suivre certaines obligations...

  • Vos enfants, s'ils ont entre 5 et 18 ans, sont inscrits dans une école australienne.
  • Votre conjoint doit garder le même statut par rapport à vous. Par exemple, s'il est votre époux/épouse, il/elle devra le rester tant qu'il/elle demeure en Australie.
  • Tous reçoivent un soutien financier suffisant, sont couverts par une assurance maladie et respectent leurs conditions de travail, notamment le nombre d'heures indiqué sur leur visa.